Collection Nelson - Florence Barclay

    Les Auteurs Nelson

Florence Barclay

Limpsfield (Surrey) 02/12/1862 - Limpsfield 10/03/1921



Collaboration aux Annales Politiques et Littéraires
Retour page auteurs

Biographie


préface du N431 et où l’on prend conscience qu’il ne faut pas abuser de la bicyclette
La vie de Florence Barclay peut servir de commentaire à son œuvre. Née dans un presbytère rural du comté de Surrey, la petite Florrie Charlesworth illumina cet intérieur austère d'un vif rayon de gaieté, de grâce et d'intelligence précoce. Par sa mère elle avait dans les veines du sang français. Dès la plus tendre enfance elle s'affirma un prodige, apprenant à lire seule à trois ans, inventant des jeux et des contes merveilleux. La passion de la musique la saisit ensuite. Douée d'une belle voix de contralto, elle dirigeait les chœurs et les chants dans les « réunions de cottage » organisées par sa mère. Son mariage, à dix-huit ans, avec un ami d'enfance, le révérend Charles Barclay, réalisa l'union de deux âmes éprises d'un même idéal, et son voyage de noces en Palestine lui révéla la poésie évocatrice des lieux saints.
Rentrée en Angleterre, elle mena la vie tranquille d'une épouse de clergyman campagnard, y apportant néanmoins sa merveilleuse vitalité.
La vocation littéraire de Mme Barclay ne devait se révéler qu'au bout de vingt années remplies par les devoirs de mère d'une nombreuse famille.
A la suite d'abus des exercices physiques et surtout de la bicyclette, elle fut atteinte d'une lésion au cœur. Confinée dans une retraite fleurie, ses dons naturels trouvèrent l'occasion de se manifester. Son premier essai fut un coup de maître: Le Rosaire, récit d'une simplicité attendrie, lui valut une célébrité immédiate. Actuellement plus d'un million d'exemplaires de ce livre ont été vendus dans les pays de langue anglaise.
C'était le succès, la gloire prestigieuse. L'écrivain n'en jouit pas longtemps! En 1920, à l'occasion d'une aggravation de son état de santé, Mme Barclay dut envisager une intervention chirurgicale; malgré sa faiblesse cardiaque, qui rendait dangereux l'emploi d'un anesthésique, elle l'accepta avec vaillance. Elle accueillit les docteurs avec son plus beau sourire... s'endormit et ne se réveilla plus... Telle est, dans un raccourci saisissant, l'histoire de l'auteur de la Châtelaine de Shenstone dont nous avons la bonne fortune d'offrir au public la traduction française, et où se retrouvent les qualités maîtresses, le don d'émotion et de vie qui caractérisent l'œuvre de Florence Barclay.

N. D. E.

Bibliographie Nelson


Recherche dans 114 collections

     Grande Collection  1ère jaquette: 1 jaquette

N° 431
La Châtelaine de Shenstone.
Florence BARCLAY
1940
DUTRIAC Georges
erreur sql3